NOTRE HISTOIRE

La création de notre organisme est devenue essentielle quand, pour se conformer aux directives gouvernementales,  le centre de réadaptation en déficience intellectuelle (CRDI) de notre région est devenu un centre de services spécialisés.  Il s’est alors départi de ses activités d’intégration de «type travail» en contexte de participation sociale et a transféré cette responsabilité aux Centres de santé et de services sociaux (CSSS) et aux organismes communautaires.
Dès 2009, un groupe de parents s’est impliqué pour trouver une alternative pour garder en fonction le dernier point de service d’activités socioprofessionnelles situé à l’hôpital Pierre-Le Gardeur, un joyau de l’intégration, qui accueillait alors 11 personnes.  Durant les négociations, le centre de réadaptation maintenait leur présence et assurait l’encadrement des adultes présentant une déficience intellectuelle.
Les revendications et les démarches effectuées par le groupe de parents  se sont avérées vaines.  Il est  alors devenu évident qu’il fallait mettre sur pied un nouvel organisme.   Ces mêmes parents en ont établi les bases et obtenu les lettres patentes en décembre 2011 de Défi-Intégration-Développement-Accompagnement (DIDA)
Le 1 avril 2012, tout est en place pour que le nouvel organisme prenne la responsabilité du point de service de l’hôpital Pierre-Le Gardeur.
Il restait à se mettre au travail pour actualiser le mandat dévolu à DIDA.

NOTRE MISSION

Offrir aux personnes adultes présentant une déficience intellectuelle un programme de développement de diverses habiletés et de compétences sociales et professionnelles par l’entremise de formations et de travaux divers structurés pour tenir compte de leurs besoins particuliers.
Dans le cadre de présentations publiques, éduquer et sensibiliser la population et les acteurs du Sud de Lanaudière quant au potentiel des personnes présentant une déficience intellectuelle et quant à leur contribution à la communauté.
Recevoir des dons, legs et autres contributions de même nature en argent, en valeurs mobilières ou immobilières, administrer de tels dons, legs et contributions, organiser des campagnes de souscription dans le but de recueillir des fonds pour des fins charitables.

NOS VALEURS 

Les activités socioprofessionnelles sont essentielles dans le développement du potentiel des adultes présentant une déficience intellectuelle. Ils y trouvent une valorisation importante: elles sont la base de leur motivation au quotidien.  Elles constituent une part importante de leur épanouissement personnel.  Les personnes présentant une déficience intellectuelle se sentent utiles et les tâches accomplies sont une source de fierté pour eux.

NOS OBJECTIFS

Développer un secteur d’activités socioprofessionnelles qui favorisera l’apprentissage, le développement d’habiletés et de connaissances nouvelles dans un contexte de participation sociale.
Accompagner les personnes présentant une déficience intellectuelle et le milieu où ils sont intégrées.
Sensibiliser la population et les acteurs du  Sud de Lanaudière aux diverses possibilités de la différence.
Rechercher, créer des alliances avec le réseau et la communauté.

NOTRE CONSEIL D’ADMINISTRATION

Notre conseil d’administration représente à la fois la direction et les intérêts de notre organisme. Il est responsable en dernier ressort de son orientation et d’en assurer la viabilité.                                                                                            

Membres du conseil d’administration 2019-2020

             Susan Camden, présidente
             Jean-Pierre Papin, vice-président
             Diane Malo, trésorière                 
             Anne Villeneuve, secrétaire
             Marianne Michaud Gobeil, administratrice

NOTRE ÉQUIPE DE TRAVAIL

DIDA compte sur l’expérience et le dynamisme de l’équipe de travail pour: Renforcer les compétence et les habiletés des participants. Soutenir leur participation active dans la collectivité et favoriser leur implication citoyenne pour une meilleure intégration sociale.

L’équipe de travail constitue la base solide de notre organisme

            Coordonnatrice des services, des ententes et des programmes, Gilda Pontes
            Intervenate responsable du point de service de l’hôpital, Nancy Bélanger ( lundi, mercredi et jeudi)
            Intervenantes dans les 2 points de service, Brigitte Desormeaux et Véronique Gaudet
            Intervenante et adjointe administrative, Sonia Gagnon

 


LES PERSPECTIVES DE L’ANNÉE 2019-2020

Plan d’action organisationnel

Finance et développement:

Assurer la récurrence de l’entente de financement des travaux exécutés pour les divers départements de l’hôpital Pierre-Le Gardeur.
Rechercher de nouveaux bailleurs de fonds.

Autofinancement: 

Recruter de nouveaux membres 
Consolider les activités reliées aux Créations DIDA et à la consigne sociale
Organiser des activités de levées de fonds
Élargir le bassin des collaborateurs lors d’activités philanthropiques

Communications:

Accroître notre visibilité et créer des événements ouverts au grand public pour faire connaître l’organisme au-delà du réseau de la déficience intellectuelle
Publier le bulletin L’étoile filante quatre fois par année
Recruter des bénévoles

Représentation: 

Solidifier nos liens avec les partenaires
Assurer notre présence dans les nouveaux lieux de concertation et dans tout autre endroit pertinent au développement de l’organisme
Développer de nouvelles alliances

Présentations:

Sensibiliser la population par des présentations dans différents milieux principalement dans le milieu scolaire

Plan d’action au niveau des services offerts aux participants et aux entrepreneurs

Participants: 

Préserver la gratuité des activités offertes aux participants
Augmenter le nombre de membres participants
Augmenter le nombre d’heures/services aux participants actuels

Entrepreneurs ou organismes du milieu:

Rechercher et obtenir de nouvelles ententes de services ou contrats dans la communauté
Rechercher de nouveaux moyens ou de nouvelles tâches